NORMES ISO 20347

Les normes ISO 20347 sont les normes correspondant aux chaussures de travail.

 

Principales exigences fondamentales
EXIGENCES
Chaussure entière Caractéristiques « Reach »
Caractéristiques ergonomiques
Doublure Résistance à l'abrasion
Absorption de l'humidite
Tige Epaisseur minimum
Résistance à la traction
Résistance à la flexion
Semelle Résistance aux huiles (FO ex ORO)
Epaisseur minimum
Résistance à l'abrasion
Résistance à la flexion

 

Exigences complémentaires
Symbole OB O1 O2
OB Exigences fondamentales x x x Voir tableau à droite
A Antistatiques x x de 1,105 OHM à 1,109 OHM
E Absorbption energie du talon x x ≥ 20 joules
WRU Imperméabilite dynamique de la tige x > 60' - Absorption ≤ 30' - H2O transmise au bout de 60' ≤ 0,2 g

 
 

NORME EN ISO 20345:2004

Les chaussures de travail conformes à la norme EN ISO 20345:2004 portent un «S» ( de l'anglais safety = sécurité) comme chaussures de Sécurité. Les chaussures dites «de base» portent les lettres «SB» (S = sécurité - B = base). Ces chaussures doivent répondre aux exigences minimales suivantes : hauteur de la tige - embout (longueur minimale, base porteuse minimale) tige - au minimum en croûte de cuir ou similaire - double avant - première de propreté - semelle dans n'importe quel type de matériau, peut être lisse - la tige, dans la chaussure basse, peut être ouverte. Dans les chaussures «SB», les exigences suivantes ne sont jamais comprises si elle ne sont pas spécifiées en détail : propriétés antistatiques - absorption d'énergie du talon - imperméabilité dynamique de la tige - semelle antidérapante - semelle à crampons - arrière fermé - tige en cuir pleine fleur - semelle intercalaire antiperforation.

 

LES CHAUSSURES QUI REPONDENT A DES EXIGENCES ADDITIONNELLES DEVRONT PORTER LES LETTRES D'IDENTIFICATION SUIVANTES :
EN ISO 20345:2004 VALEURS MINIMUMS REQUISES EN ISO 20345:6:7/2004
SB S1 S2 S3
A Chaussures antistatiques x x x de 1,105 OHM à 1,109 OHM
E Absorbption d'énergie du talon x x x ≥ 20 joules
FO ex ORO Résistance de la semelle aux hydrocarbures x x x x ≥ 20 joules
WRU Imperméabilité dynamique de la tige x x > 60' - Absorption ≤ 30' - H2O transmise au bout de 60' ≤ 0,2 g
P Semelle intercalaire antiperforation x ≥ 1100 N
CI Isolation contre le froid température ≤ 10°C
HI Isolation contre la chaleur température ≥ 22°C
C Chaussures conductrices < 1,105 OHM
HRO Résistance à la chaleur par contact à 300°C pendant 60'' - Ne fond pas
AN Protection de la cheville valeur moyenne ≥ 20 KN
I Isolation électrique (diélectrique) Classe 00 ou classe 0
WR Résistance à l'eau

Aucune pénétration pendant les 15 premières minutes.
2 Après 100 passages il ne doit pas avoir une tâche d'eau supérieure à 3cm .

M Protection du métatarse Hauteur après choc ≥ 40 mm (pointure 42)
CR Résistance à la coupure de la tige Facteur I ≥ 2,5
 

Exigences requises.

Sous la semelle ou sur le soufflet : la marque du fabricant, le code de l'article, le mois et l'année de fabrication,
les normes CE correspondantes.

 

RESISTANCE DE LA SEMELLE AU GLISSEMENT
EXIGENCES DE RESISTANCE AU GLISSEMENT SELON LA NORME EN ISO 20345:2004/A1:2007 SELON LA METHODE CONFORME A LA NORME EN 13287:2004
Symbole de marquage
Conditions requises prévues par la norme
SRA
Sol d'essai : céramique Lubrifiant : eau + détergent
≥ 0,32 chaussure à plat
≥ 0,28 chaussure inclinée vers le talon de 7°
SRB
Sol d'essai : acier Lubrifiant : glicérine
≥ 0,18 chaussure à plat
≥ 0,13 chaussure inclinée vers le talon de 7°
SRC (SRA+SRB) Marquage avec les deux méthodes
 

NORME SPECIFIQUE PROTECTION SCIE A CHAÎNE

Blason scie à chaîne

EN 340 : Vêtements de protection (exigences générales).

  • - Solidité de l'article
  • - Garantie de non rétrécissement au lavage (inférieur à 3%)

EN 381 : Vêtements de protection pour utilisateurs de scies à chaîne tenues à la main.

  • Partie 1 : banc d'essai pour les essais de résistance à la coupure par une scie à chaîne.
  • Partie 2 : méthode d'essai pour protège-jambes.
  • Partie 3 : méthodes d'essai des chaussures.
  • Partie 4 : méthodes d'essai pour les gants de protection contre les scies à chaîne.
  • Partie 5 : éxigences pour protège-jambes.
  • Partie 7 : éxigences pour les gants de protection contre les scies à chaîne.
  • Partie 8 : méthodes d'essai des guêtres de protection pour l'utilisation de scies à chaîne.
  • Partie 9 : éxigences pour les guêtres de protection pour l'utilisation de scies à chaîne.
  • Partie 10 : méthode d'essai pour vestes de protection.
  • Partie 11 : éxigences pour vestes de protection.

EN ISO 17249 : chaussures de sécurité résistantes aux coupures de scie à chaîne. Cette norme détaille les spécificités techniques comme par exemple :

  • - la hauteur de tige = 18,8 cm minimum pour une pointure 42
  • - la zone de protection = de l'embout jusqu'aux côtés de la chaussure mesurée à 70 mm de la ligne centrale de la chaussure

3 vitesses d'essai qui correspondent aux classes suivantes : Classe 1 : 20 m/s - Classe 2 : 24 m/s - Classe 3 : 28 m/s


La protection peut être obtenue en utilisant plusieurs principes de fonctionnement tels que :

  • a) glissement de la chaîne : au contact la chaîne ne coupe pas le matériau.
  • b) bourrage : les fibres sont entraînées par la chaîne vers le pignon et viennent bloquer le mouvement de la chaîne.
  • c) freinage de la chaîne : les fibres ont une grande résistance à la coupure et absorbent l'énergie de rotation, ralentissant ainsi la vitesse de la chaîne.

On applique souvent plusieurs de ces principes simultanément. Entretien des vêtements : un entretien régulier des vêtements permet une bonne efficacité du système de protection. La norme n'impose pas de durée de vie mais l'expérience de Solidur et des professionnels nous démontre que la durée de vie d'un pantalon est de 6 à 12 mois lors d'un usage régulier, ce qui correspond à environ 50 lavages.

 

LES DIFFERENTES ZONES DE PROTECTIONS

Découpe zone protection

AUCUN EQUIPEMENT DE PROTECTION NE PEUT ASSURER 100% DE PROTECTION CONTRE LES COUPURES DUES A UNE SCIE A CHAINE TENUE A LA MAIN.

 

REGLEMENTATION

POUR LES UTILISATEURS D'UNE SCIE A CHAÎNE

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE,
DE LA RURALITE ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE


Décret n° 2010-1603 du 17 décembre 2010 relatif aux règles d'hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles
Sous-section 6
Equipement de protection individuelle et dispositifs individuels de signalisation
Art. R. 717-82. - Tous les travailleurs qui évoluent sur un chantier forestier ou sylvicole en activité sont équipés d'un vêtement ou d'un accesoire de couleur vive permettant aux autres opérateurs de les voir.
Paragraphe 1
Travailleurs utilisant une scie à chaîne
Art. R. 717-82-1. - Indépendamment des équipements de protection individuelle énumérés à l'article R. 717-82, les travailleurs qui utilisent une scie à chaîne sont équipés : - d'un écran de protection ou de lunettes contre les projections ; - de protecteurs contre le bruit ; - d'un pantalon et de manchons de nature à prévenir les risques de coupure propres à ce type de matériel. Les chaussures et les bottes devront, en outre, être choisies de façon à prévenir les risques de coupures propres à ce type de matériel.

 

EN CLAIR

TOUS LES UTILISATEURS DE TRONÇONNEUSE DOIVENT ÊTRE ÉQUIPÉS DE :